Les enjeux exposés

 

Enjeux humains :

 Le département compte près de 400 000 habitants. La ville de Perpignan regroupe plus d’un quart à elle seule et plus d’un tiers avec sa banlieue.
La population est en augmentation constante depuis plusieurs décennies grâce à un solde migratoire nettement positif. Le département attire en particulier les retraités grâce à son climat agréable, ce qui contribue à la fois à l’augmentation de la population, à son vieillissement et par voie de conséquence sa vulnérabilité.
Par ailleurs, les Pyrénées-Orientales connaissent une forte population touristique avec plus de 4 millions de touristes dont 1,7 millions durant la saison estivale. Le tourisme développé est un tourisme de masse, de faible standing, très fortement saisonnier (236 campings concentrés en majorité sur les côtes maritimes). L’afflux de personnes conjugué à une méconnaissance des risques fait de cette population touristique saisonnière un enjeu humain important.

Enjeux économiques :

 L’économie du département est fondée sur l’agriculture et son secteur agro-alimentaire, le tourisme et les services. Le secteur industriel est modeste.
 
A peine plus de 8 000 personnes, si on excepte les saisonniers, vivent de l’agriculture, dominée par l’arboriculture, le maraîchage et la viticulture.
L’élevage, en recul pendant plusieurs décennies, semble trouver une nouvelle vitalité, en particulier au niveau des bovins (zones montagneuses).
 
Le département est mobilisé par des projets économiques structurants, par exemple la plateforme "Pyrénées-Méditerranée" l’une des plus grandes places de logistique spécialisée en Europe. On peut citer également le marché Saint Charles, premier centre d’éclatement européen de fruits et légumes et le grand saint Charles, espace logistique, industriel et commercial de pointe et de poids.
 
Il faut également mentionner le Terminal Logistique du Boulou, qui constitue un centre de stockage et de distribution ouvert aux échanges internationaux et aux nouveaux marchés.
Citons pour terminer, l’Espace Entreprises Méditerranée, espace et réserve foncière adaptés à l’industrie moderne et à la logistique.
 
Les réseaux de communication constituent un enjeu économique majeur :

  •  Le réseau ferroviaire grandes lignes à double voie électrifiée est constitué par l’axe Cerbère (Barcelone) – Montpellier (Lyon, Marseille). Il est complété par 4 axes secondaires en ligne unique.
    A l’horizon 2008-2009, la liaison ferroviaire mixte FRET et voyageurs TGVTrain à grande vitesse entre la France et l’Espagne devrait desservir Perpignan. Cette liaison prévoit la construction d’une nouvelle ligne de 24,6 km avec un tunnel sous les Pyrénées. Ce projet devrait constituer une importante perspective de développement pour le département.
  • Le département dispose par ailleurs d’infrastructures de communication (autoroute, aéroport, port) qui assurent un lien entre la France et l’Espagne. L’aéroport Perpignan-Rivesaltes, offre une situation privilégiée aux portes de l’Espagne et de l’Andorre et Port-Vendres, port fruitier international, s’ouvre de plus en plus sur le Maghreb.

En 2001, le réseau routier s’établissait ainsi :

  • Autoroute : 53 km – débit 27 312 véhicules/jour
  • Routes Nationales : 245 km – débit 11563 véhicules/jour
  • Routes Départementales : 2010 km - débit 1791 véhicules/jour

Après transfert des routes nationales d’intérêt local au Département prévu par la loi du 13 août 2004, l’Etat dans les PO conservera la RN 116 et la RN 20, d’intérêt européen et international dans la desserte de l’Espagne et de l’Andorre.

Enjeux environnementaux :

Le patrimoine naturel riche et varié recouvre des surfaces importantes :

  • Zones naturelles pour la conservation des oiseaux (ZICO) : 32 % du département
  • Zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF) : 57 % du territoire

Le département comporte 6 sites NATURA 2000 (posidonies de la Côte des Albères, Côte Rocheuse des Albères, le Tech et son bassin versant, l’embouchure du Tech et le Grau de la Massane, la Conque de la Preste) et regroupe 10 réserves gérées par une collectivité locale ou une association : réserve naturelle (RN) de Prats-de Mollo, RN de la Massane, RN du Mas Larrieu, Réserve Marine de Cerbère-Banyuls, Espace naturel sensible d’intérêt départemental (ENSID) de Nyer …
 
L’idée de valorisation du capital que représente l’environnement progresse : le parc naturel régional des Pyrénées Catalanes, outil de préservation des patrimoines, créé par arrêté du premier Ministre du 5 mars 2004, en atteste. Ce parc concerne 64 communes de la partie occidentale des PO.

Enjeux patrimoniaux :

 Le patrimoine culturel des PO est particulièrement riche et diversifié en raison de l’occupation du territoire par l’homme depuis les périodes paléolithique et le néolithique, de la longue présence romaine et des fluctuations de la frontière.
 
Le patrimoine religieux roman et baroque (grandes abbayes, retables baroques) ainsi que gothique (églises de Perpignan…) constitue l’élément emblématique du patrimoine local.
 
Le patrimoine militaire est également fortement représenté avec Le Fort Liberia, les cités de Villefranche de Conflent et de Mont-Louis, ainsi que de nombreux vestiges de constructions de défense comme les tours à signaux, les donjons et châteaux témoins d’une activité militaire soutenue entre le moyen-Age et le XVII ème siècle.
 
Le patrimoine scientifique solaire permet de nombreuses applications industrielles comme la fusion de céramiques pour l’aérospatiale (four solaire d’Odeillo).
 
Le patrimoine ferroviaire et les ouvrages qui lui sont liés (pont Séjourné, pont Gisclard, viaduc du Carol …) sont une autre richesse patrimoniale du département digne d’intérêt avec le projet d’inscription du "petit train jaune" au patrimoine mondial par l’UNESCO United nations educational, scientific and cultural organisation Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture initiée par la région Languedoc-Roussillon.
 
Les PO disposent enfin d’un patrimoine archéologique riche et original symbolisé par l’homme de Tautavel (- 400 000 ans)
 
Peuvent être qualifiés, en outre, d’enjeux patrimoniaux (et humains) de par leur isolement, les nombreux domaines appelés "mas" recensés dans tous le département.