Mesures de prévention du risque incendie de forêt

Les travaux pour diminuer les risques d’incendie

 
 

 

L’obligation de débroussaillage

Les principaux travaux ont pour but de diminuer les causes d’incendie. Il faut donc empêcher les combustibles (broussailles, déchets...) de s’accumuler. Un débroussaillage de 50 m doit être réalisé autour des maisons et de part et d’autres des pistes. Cet entretien est à la charge du propriétaire.

Photographie : un débroussaillage

Mais dans la réalité, le débroussaillage n’est quasiment jamais fait autour des pistes car il existe trop de réseaux et cet entretien régulier demande un travail permanent. Cependant, il devrait l’être plus sérieusement afin de faciliter les interventions des secours et de limiter les départs de feux.

Dans un souci écologique mais aussi de soutien à l’agriculture, on essaie également et de développer l’élevage et l’agriculture en général (vignes pare-feux, ...) pour prévenir les incendies. Les agriculteurs qui le décident, comme c’est le cas à Vivès, disposent d’un terrain soumis au risque d’incendie qu’ils s’engagent à maintenir propre pour limiter les départs de feux de manière "naturelle".
 

Le niveau de débroussaillage autour de la piste diffère selon 3 zones :
 
 Zone A : bande de 20 m de part et d’autre de la piste qui doit être parfaitement entretenue et complètement propre pour faciliter les secours et limiter les départs de feux accidentels.
       
 Zone B : bande où le troupeau va pâturer pour diminuer la masse combustible.
 
 Zone C : bande qui est laissée à l’état initial.
 

 
La protection des forêts contre le feu passe aussi par la création de zones pare-feu et de pistes DFCI (Défense des Forêts Contre l’Incendie) ou la mise en place de points d’eau.

 
Pour en savoir + : http://www.risque-incendie.com/debroussaillement/guide_debroussaillement.php