Le risque littoral dans les P.O.

Description du risque

 
 

 

Photographie de Port-Leucate : tempête de 1997

Port-Leucate : tempête de 1997
(passage d’une vague par-dessus un mur de plage)

La cartographie du risque de submersion marine est basée sur l’observation de phénomènes historiques (essentiellement les tempêtes de 1982 et 1997).

Les plus fortes surcotes observées lors de ces épisodes (d’une période de retour inférieures à la tempête centennale) sont de l’ordre de 1,50 m à 1,70m (altitude en IGN 69 atteinte par le niveau moyen du plan d’eau en dehors de l’effet des vagues).

Il n’existe pas aujourd’hui de chronique de niveaux marins suffisante pour déterminer par le calcul la cote centennale (référence normale d’un PPR).

On retient en Languedoc-Roussillon une cote de 2m IGN 69.
Les 30 à 50 cm supplémentaires par rapport aux observations sont justifiés par la période de retour des observations (inférieure à l’événement centennal) et à la prise en compte de la remontée du niveau de la mer sous l’effet des changements climatiques.

Sur le front de mer, on considère que l’ont peut observer des passages d’eau jusqu’à une altitude de 3m IGN 69 pour intégrer l’effet des houles dont on considère qu’il se fait sentir jusqu’aux premières défenses artificielles ou naturelles et, en l’absence de protections, jusqu’au moins 100 m du rivage

Photographie d'un déferlement de vagues

Franchissement d’un ouvrage de protection
 portuaire lors du déferlement des vagues

 
Sur la zone de front de mer, le phénomène peut être qualifié de rapide par analogie avec les crues torrentielles. A l’arrière, la montée de la mer, sans effet dynamique, ressort davantage d’un phénomène comparable à une typologie de crue lente.

La traduction en termes d’aléas de risques et de réglementation associée s’appuiera donc sur cette approche par analogie avec les crues fluviales sans rechercher de spécificité propre aux submersions marines qui seront abordées avec la même réglementation à l’exception de la question des remblais.

 
 
 

Consulter le DDRM pour + d'informations