L'organisation des secours et les consignes de sécurité

 

Les consignes de sécurité

> AVANT

- S’informer sur l’existence ou non d’un risque (car chaque citoyen a le devoir de s’informer).
 
- Évaluer sa vulnérabilité par rapport au risque (distance par rapport à l’installation, nature des risques).
 
- Bien connaître le signal national d’alerte pour le reconnaître le jour de la crise.
 
 
> PENDANT

- Si vous êtes témoin d’un accident, donner l’alerte : 18 (pompiers), 15 (SAMU), 17 (police), en précisant si possible le lieu exact, la nature du sinistre (feu, fuite, nuage, explosion, etc.), le nombre de victimes.
 
- S’il y a des victimes, ne pas les déplacer (sauf incendie).
 
- Si un nuage toxique vient vers vous, fuir selon un axe perpendiculaire au vent pour trouver un local où se confiner.
 
     
> APRÈS

Aérer le local à la fin de l’alerte diffusée par la radio.

L’organisation des secours

Au niveau départemental

Le Plan Particulier d’Intervention (PPIPlan particulier d'intervention ) a été mis en place par le préfet pour faire face à un sinistre sortant des limites de l’établissement. 

La finalité de ce plan de secours est de protéger les populations des effets du sinistre (moyens d’alerte, organisation des secours …).
Il a été approuvé le 10/01/2002 mis à jour en avril 2005. 

Par ailleurs, les plans généraux d’organisation des secours (plan ORSEC, plan rouge) seront déclenchés si besoin.
   
Au niveau communal 

C’est le maire, détenteur des pouvoirs de police, qui a la charge d’assurer la sécurité de la population dans les conditions fixées par le code général des collectivités territoriales.
     
Au niveau de l’industriel (pour les sites classés SEVESO ou sur décision du préfet pour d’autres sites)

Pour tout incident ou accident circonscrit à l’établissement et ne menaçant pas les populations avoisinantes, l’industriel dispose d’un Plan d’Opération Interne (POIplan d'organisation interne). 

Sa finalité est de limiter l’évolution du sinistre et de remettre l’installation en état de fonctionnement.

L’exploitant procède à des exercices réguliers associant les services de l’État.