Le risque rupture de barrage dans les P.O.

Historique

 
 

 

Les barrages dans le département

Barrage Cours d’eau 1ère mise en eau Type Hauteur * en m Capacité en mm3
Barrage de Matemale L’Aude 1959 Poids en terre homogène sans noyau étanche 37 20.6
 
Barrage du Lanoux
Ruisseau de Font Vive
Affluent du Sègre
 
1962
Voûte mince dissymétrique, à double courbure et à rayonnement variable, divisée en 13 plots  
45
 
70.7
Barrage des Bouillouses La Têt 1910 Poids en maçonnerie ordinaire 25.3 17.5
Barrage sur l’Agly
(classe A)
L’Agly 1994 Enrochement à paroi centrale en béton plastique 57 49
Barrage de Vinça
(classe A)
La Têt 1978 Poids en béton 55 24.6
Barrages de Villeneuve de la Raho (classe B et C)   1976 Poids en béton   19

*  au-dessus du point le plus bas de la fondation
 
 
Le barrage de Puyvalador (cours supérieur de la rivière Aude), en limite du département, concerne le département de l’Aude au regard de ses zones de submersion.

Il n’est pas soumis à un plan d’alerte compte tenu de sa capacité de retenue inférieure à 13 Hm3.
Les consignes du barrage de Matemale s’appliquent.
    
Deux ruptures de barrage survenues en France :

– Bouzet, 1895 : 100 morts
– Malpasset, 1959 : 421 morts

Aucune rupture dans les P.O.
 
Pour en savoir + : http://www.languedoc-roussillon.developpement-durable.gouv.fr/risques-technologiques-r469.html