CP France Relance dans les Pyrénées-Orientales

 
 

Soutien à l’investissement des collectivités locales - Rénovation énergétique des bâtiments : 142 projets retenus pour le département des Pyrénées-Orientales

France Relance, c’est 100 milliards d’euros pour relancer l’économie dont 30 milliards pour le volet écologie.

En Occitanie , 94 M€ sont consacrés au soutien au soutien à la rénovation énergétique de 1 079 bâtiments appartenant aux collectivités locales. Les Pyrénées-Orientales ont largement bénéficié de cette enveloppe.

Dans les Pyrénées-Orientales , 7,9 M€ sont consacrés au soutien au soutien à la rénovation énergétique de 142 bâtiments appartenant aux collectivités locales (voir annexe).

Des projets pour toutes les collectivités

Les projets ont été sélectionnés par les préfets de département en concertation étroite avec les collectivités territoriales. Chaque projet de rénovation énergétique doit permettre un gain de 30 % de consommation d’énergie. Il s’agit ainsi de répondre aux besoins des collectivités en ciblant l’investissement sur les bâtiments permettant un gain d’efficacité énergétique important :

5,2M€ pour l’échelon communal ;

2,7 M€ pour l’échelon départemental.

Des projets qui améliorent concrètement la vie des citoyens

Les projets financés vont avoir un impact sur la qualité de vie dans ces bâtiments (changement de fenêtres, isolation, remplacement de chaudière…) pour un meilleur confort hivernal ou estival.

L’accueil des enfants et les conditions d’étude des écoliers et collégiens seront particulièrement améliorés par la rénovation de plus de 400 équipements dédiés aux plus jeunes de la petite enfance au collège.

Au final ce sont des élèves, des usagers des services publics, des touristes, des associations et des agents publics qui bénéficieront de bâtiments mieux équipés en matière de confort thermique.

 

Des projets qui génèrent de l’activité pour les entreprises

Les chantiers de rénovation qui seront financés vont se traduire en commandes concrètes pour la filière locale du bâtiment. En tout, ce sont 14,4 M€ de travaux qui seront conduits grâce à cette enveloppe du plan de relance.

A l’échelle régionale, le coût moyen des chantiers est de 183 000 € et de nombreux projets ont un coût inférieur à 50 000 €. Ces caractéristiques doivent permettre aux TPE-PME Petites et moyennes entreprises de la filière de s’orienter vers la commande publique.

L’accès à la commande publique sera facilité, la loi du 7 décembre 2020 d’accélération et de simplification de l’action publique relève, jusqu’au 31 décembre 2022, à 100 000 euros HT le seuil en dessous duquel les marchés de travaux sont dispensés de publicité et de mise en concurrence. Cette mesure doit faciliter la relance des chantiers publics, inciter les TPE-PME à s’engager dans la commande publique et encourager la reprise rapide dans le secteur du bâtiment.

Ces investissements devront être engagés en 2021 pour permettre à cette mesure d’avoir un effet-rebond rapide sur la filière du bâtiment.

> annexe - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,24 Mb

 
 

Documents listés dans l’article :