COVID-19 : Le calendrier de réouverture

 
 
COVID-19 :  Le calendrier de réouverture


L’évolution positive de la situation sanitaire mène à l’adaptation de certaines mesures restrictives.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce mercredi 16 juin 2021 :

  • la fin du port du masque en extérieur sauf exceptions (regroupements, files d’attente, marchés, stades…). Les arrêtés préfectoraux sur le port du masque ont été modifiés dès jeudi 17 juin. En revanche, le port du masque dans les milieux clos reste obligatoire (entreprises, magasins, transports…) ;

Par ailleurs, les jauges pour l’accueil du public sont maintenues jusqu’au 30 juin, les précisions quant aux nouvelles règles à compter du 1er juillet seront annoncées la semaine prochaine.
Quand au protocole sanitaire mis en place pour la Fête de la musique, il est maintenu et les concerts sauvages restent interdits pour lutter contre les regroupements sur la voie publique.

Déplacements internationaux :

Depuis le 9 juin, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers sont rouverts selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs.
Une classification des pays a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Les listes des pays sont susceptibles d’être adaptées selon les évolutions de la situation épidémique.

Par ailleurs, une augmentation du criblage et séquençage pour le variant indien a été annoncé par le Premier ministre Jean Castex le mercredi 16 juin, tout comme le renforcement du contrôle aux frontières dans les aéroports.

Classification des pays au 17 juin 2021 sur la base des indicateurs sanitaires

  • Pays « verts » : pas de circulation active du virus, pas de variants préoccupants recensés. Espace européen, Australie, Corée du Sud, Israël, Japon, Liban, Nouvelle-Zélande, Singapour, États-Unis, Canada
  • Pays « oranges » : circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants. Tous les pays, hors pays définis tels que « verts » et « rouges ».
  • Pays « rouges » : circulation active du virus, présence de variants préoccupants. Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Suriname, Uruguay, Paraguay, Afghanistan, Maldives.
Voyager au sein de l'Union européenne

Pour voyager dans l'Union européenne, il n’est actuellement pas nécessaire de justifier du motif de son déplacement, mais des obligations de test préalable sont nécessaires.

À partir du 1er juillet, le pass sanitaire sera reconnu pour les déplacements internes à l’espace européen, sous la forme d’un certificat européen.

Le certificat pourra intégrer une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement de la Covid de moins de 6 mois.

Les États pourront en outre établir des mesures sanitaires supplémentaires si elles sont nécessaires et proportionnées (par exemple : test, quarantaine…).

Le cas du Royaume-Uni

Plus d'infos : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/royaume-uni/

Quelle preuve de vaccination fournir ?

Les vaccins admis par la France sont ceux reconnus par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.
La preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit :

  • 2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 4 semaines après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
  • 2 semaines après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).

Éducation:

École pour tous : le retour en classe se fait selon un protocole sanitaire strict :

  • fermeture de la classe dès 1 cas de contamination,
  • renforcement des règles barrières et du port du masque,
  • respect de 2m de distance à la cantine entre les groupes d’élèves,
  • aération renforcée des salles.

Collèges-lycées : retour en classe pour les collégiens et lycéens selon un protocole sanitaire strict :

  • en demi-jauge pour les lycéens, avec une alternance entre présentiel et distanciel ;
  • en présentiel, pour les collégiens.

Enseignement supérieur : 50% de l'effectif jusqu'à la rentrée de septembre.

S'agissant de la tenue des examens :

  • les épreuves sont maintenues pour le brevet et le baccalauréat. Pour les élèves de BTS et des Cours préparatoires aux grandes écoles (CPGE) en lycée, la reprise des cours se fait dans les mêmes conditions que les lycéens ;
  • CPGE : les concours ont lieu en présentiel ;
  • session de rattrapage possible pour les élèves de BTS ;
  • les examens et partiels auront lieu en présentiel en mai et en juin.
  • Les concours sont maintenus sans changement.

Travail:

Personnes âgées:

Afin d'agir contre la solitude des aînés, les visites en Ehpad et en maison de retraite sont autorisées dans le strict respect des mesures barrières.Commerces et établissements recevant du public (ERP) Les commerces sont autorisés à ouvrir en respectant un protocole sanitaire strict (4 m² par client).
Par ailleurs, les possibilités d’ouverture le dimanche sont élargies et les établissements encouragés à se saisir des possibilités d’ouverture supplémentaire sur la pause déjeuner.

Activités culturelles:

  • cinémas, salles des fêtes, chapiteaux : 65% de l'effectif, jusqu'à 5 000 personnes par salle (pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes) ;
  • festivals de plein air assis : jauge de 65% jusqu'à 5 000 personnes (pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes) ;
  • bibliothèques doivent respecter la règle d'1 siège sur deux respectant un protocole sanitaire strict (4 m² par individu) ;
  • parcs zoologiques en plein air : jauge de 65% de leur effectif.

Activités sportives:

  • danse : reprise pour les majeurs, sans contacts, 50% de l’effectif ;
  • activités sportives de plein air : 25 personnes, reprise des sports avec contact ;
  • compétitions sportives de plein air : pour les pratiquants amateurs 500 personnes, uniquement sans contact ;
  • spectateurs dans établissements sportifs extérieurs (stades) ou couverts (piscines) : 50% de l'effectif, jusqu'à 5 000 personnes (pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes) ;
  • pratiquants dans établissements sportifs extérieurs ou  piscines à ciel ouvert : 100 % de l'effectif
  • pratiquants dans établissements sportifs fermés (gymnase, piscine couverte) : 50 % de l'effectif.

Cérémonies:

  • offices dans les lieux de culte, mariages, pacs :  respecter la règle d’un siège sur deux pour y assister ;
  • cérémonies funéraires : 75 personnes.

--> Le pass sanitaire

Le pass sanitaire s’appliquera à partir de 11 ans et ne sera exigé que dans les situations de grands rassemblements, où le brassage du public est plus à risque au plan sanitaire. En aucun cas, il ne s'agira d'appliquer ce pass dans la vie quotidienne des Français.

Disponible en format papier et numérique, le pass sanitaire est utilisé à partir du 9 juin 2021 pour accéder à des rassemblements ou des événements.

Qu'est-ce que le pass sanitaire ?

Le pass sanitaire consiste en la présentation, numérique (via l'application TousAntiCovid) ou papier, d'une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :

I / La vaccination, à la condition que les personnes disposent d'un schéma vaccinal complet, soit :
  • 2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 4 semaines après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
  • 2 semaines après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).

Depuis le 27 mai, toutes les personnes vaccinées, y compris celles qui l’ont été avant le 3 mai, peuvent récupérer leur attestation de vaccination sur le « portail patient » de l’Assurance Maladie . Par ailleurs, n’importe quel professionnel de santé pourra retrouver une attestation de vaccination et l’imprimer si une personne le demande.
Une fois votre certificat de vaccination en main, il suffit de scanner le QR Code de droite pour l’importer et le stocker en local, dans votre téléphone, grâce à TousAntiCovid Carnet.

II / La preuve d'un test négatif de moins de 48h pour le pass sanitaire pour l’accès aux grands événements concernés et maximum 72h pour le contrôle sanitaire aux frontières

Tous les tests RT-PCR et antigéniques génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le professionnel de santé dans SI-DEP , qui peut être imprimée en direct et qui est également mise à disposition du patient via un mail et un SMS pour aller la récupérer sur le portail SI-DEP. Sur TousAntiCovid, l’importation de la preuve dans l’application sera à la main du patient. Il peut importer sa preuve :

  • à partir du document en format papier ou PDF issu de SI-DEP et qui accompagne le résultat du test, en scannant le QR Code situé à gauche sur le document ;
  • en cliquant sur le lien dans le portail SI-DEP, qui permet d'importer directement le résultat du test dans TousAntiCovid Carnet.

Les délais en vigueur pour la validité des tests (48h ou 72h selon les cas) sont stricts au moment de l'entrée sur le site de l'événement ou de l’embarquement (pas de flexibilité à 2 ou 3 jours).

III / Le résultat d'un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 15 jours et de moins de 6 mois :

Les tests positifs (RT-PCR ou antigéniques) de plus de 2 semaines et moins de 6 mois permettent d’indiquer un risque limité de réinfection à la Covid-19. Le processus pour récupérer sa preuve de test positif est le même que pour les tests négatifs via SI-DEP (voir ci-dessus).

Pourquoi le pass sanitaire va-t-il être utilisé en France ?

La mobilisation du pass sur le territoire national constitue un outil pour minimiser les risques de contamination par le virus, au moment où le pays s’engage dans la réouverture des établissements. Cet outil permet notamment de rouvrir et de reprendre des activités rassemblant un nombre élevé de personnes. Il sera également utile pour faciliter les passages aux frontières, la plupart des pays demandant actuellement de fournir à l’entrée de leur territoire des documents faisant état d’un test négatif récent, d’une preuve de rétablissement ou d’un certificat de vaccination.

Quelles sont les modalités du pass sanitaire ?

Le pass sanitaire intégrera deux dispositifs :

  • le pass sanitaire « activités », à partir du 9 juin, est mis en œuvre dans le cadre du plan national de réouverture. Il permet de limiter les risques de diffusion épidémique, de minimiser la probabilité de contamination dans des situations à risque et donc la pression sur le système de soins, tout en permettant la réouverture progressive de certaines activités ou lieux en complément des protocoles sanitaires propres à chaque secteur ;
  • le pass sanitaire « frontières » est mis en œuvre dans le cadre du certificat vert européen et du contrôle sanitaire aux frontières. Il permet de sécuriser l’entrée sur le territoire métropolitain, de faciliter la mise en œuvre des mesures de contrôle sanitaire aux frontières ainsi que de lutter contre la falsification des documents de preuves.

À partir de quand et jusqu’à quand le pass sanitaire sera-t-il utilisé ?

Le pass sanitaire entre en vigueur à compter du 9 juin, conformément au plan de réouverture présenté par le Gouvernement pour accompagner l’augmentation du nombre limite de personnes autorisées dans certains événements / établissements ouverts au public.
L’utilisation du pass sanitaire est aujourd’hui autorisée au plan juridique jusqu’au 30 septembre 2021 par la loi de gestion de la sortie de crise sanitaire.
 

Comment fonctionnera le pass sanitaire ?

Le pass sanitaire permettra de vérifier le statut vaccinal, le résultat d’un test négatif ou le certificat de rétablissement d’une personne, lui permettant par exemple l’accès à un rassemblement ou un événement de plus de 1 000 personnes.
Le pass sanitaire pourra être utilisé soit en format numérique via la fonctionnalité Carnet de l’application TousAntiCovid (cet outil permet de stocker les différents certificats d’une personne, mais aussi ceux de ses enfants ou de personnes dont elle a la charge), soit en format papier en présentant directement les différents documents (test RT-PCR ou attestation de vaccination).
Les exploitants des événements / établissements concernés contrôleront à l’entrée le pass en scannant le QR Code présent sur les documents numériques ou papiers.
 

À partir de quel âge sera-t-il exigé ?

Le pass sera exigé à compter de 11 ans. Il s’agira pour les enfants d’avoir une preuve de test négatif (RT-PCR ou antigénique, par voie salivaire ou naso-pharyngée) ou une preuve de rétablissement. Avec l’ouverture de la vaccination à compter de mi-juin pour les enfants de 12 à 18 ans, le pass pourra aussi être un schéma vaccinal complet.


--> Le port du masque dans les Pyrénées-Orientales :

Pour voir les arrêtés d'obligation de port du masques dans les Pyrénées-Orientales, Cliquez ici


--> Le dépistage et la vaccination dans les Pyrénées-Orientales

Grâce au succès de la campagne de vaccination, les objectifs ont été tenus avec 30 millions de primo-vaccinés avant l’échéance du 30 juin.
Le nouvel objectif à la fin août est de 40 millions de primo-vaccinés, 35 millions de personnes complètement vaccinées et 85% des plus de 50 ans ou de personnes atteintes de comorbidités vaccinés.

La vaccination ouverte à tous
  • Depuis le 31 mai 2021, la vaccination est étendue à tous les adultes sans condition depuis le 31 mai 2021.
  • Depuis le 15 juin, elle est également ouverte aux adolescents de 12 à 18 ans avec l'accord de leurs parents (les outils pour sensibiliser ce public à la vaccination ).

Consultez la liste des centres de dépistage ouverts jusqu'au 1er septembre 2021 :

> Lieux de dépistage jusqu'au 1er septembre 2021 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb

Trouvez les centres de dépistages et les centres de vaccination près de chez vous

En complément, retrouvez ci-dessous quelques liens utiles :

Consultez toutes les informations officielles sur la Covid-19 et la situation en France .

Un numéro vert est à votre disposition pour répondre à vos questions 7j/7, 24h/24 : 0 800 130 000

Attention, cette plateforme téléphonique n'est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux.