Covid-19 Renforcement de la stratégie d'isolement des cas positifs et cas contact

Covid-19 : renforcement de la stratégie d'isolement des cas positifs et cas contacts

 
 
Covid-19 : renforcement de la stratégie d'isolement des cas positifs et cas contacts

Depuis le 20 janvier 2021, la stratégie d'isolement des cas positifs ou des cas contacts est renforcée. Dans le cadre du dispositif d'accompagnement, le dossier de la personne testée positive est enregistré par le médecin dans une base spécifique appelée " Contact Covid" et par l'assurance maladie après connaissance du résultat.

Avec l'accord du patient, les coordonnées des personnes de son entourage familial, amical, professionnel qui ont été en contact rapproché avec lui jusqu'à 2 jours avant le début des signes de la maladie sont également indiquées ou 7 jours si asymptomatique. Cette contribution de chaque patient à l'identification des cas potentiels est une étape fondamentale pour enrayer la diffusion du virus.

Sur la base des informations recueillies, les équipes de l'Assurance Maladie chargées des enquêtes sanitaires ont pour mission de contacter (en moins de 24h) la personne dépistée positive et les personnes qui sont ou ont été en contact rapproché avec elle.

  • Un accompagnement à l'isolement renforcé à deux niveaux

Lors des contacts téléphoniques, les patients se voient proposer un accompagnement dans l'isolement à deux niveaux :

- Un accompagnement sanitaire à l'isolement :

Une visite à domicile par un infirmier, diplômé d'État libéral, est systématique ce qui permet de tester les personnes vivant sous le même toit, de prodiguer les conseils à l'isolement et de détecter les éventuels besoins d'accompagnement matériel voire social.

- Un accompagnement social, matériel et psychologique :

La Cellule territoriale d'appui à l'isolement (CTAI) dispose depuis le 21 janvier de la liste des personnes positives ou cas contacts et prend contact  pour les encourager à s'isoler effectivement et leur apporter l'aide nécessaire (logement, portage de courses, médicaments,...).

Il peut être également proposé aux personnes contactées qui en expriment le besoin, de bénéficier d'un isolement dans un centre dédié.

Depuis le 08 février, la gestion de cette cellule a été confiée par le préfet des Pyrénées-Orientales au conseil départemental 66.

  • L'accompagnement pourra être déclenché selon 2 modalités :

- par l'infirmier, si lors de la visite à domicile le patient confirme son souhait de bénéficier du dispositif d'accompagnement,

- par la CTAI elle-même, pour les patients et cas contacts qui n'auraient pas bénéficié d'une visite d'infirmier mais qui se seraient inscrits dans le dispositif lors de l'appel de la CPAM