Covid-19 : Se faire vacciner et se faire dépister : lieux et conditions

 
 
Covid-19 : Se faire vacciner et se faire dépister : lieux et conditions

La stratégie vaccinale, arrêtée par le ministre des Solidarités et de la Santé, vise à déterminer les personnes prioritaires à la vaccination, en fonction des enjeux de santé publique et de l’arrivée progressive des doses de vaccins.

L'arrivée du variant DELTA dans les Pyrénées-Orientales fait repartir les indicateurs à la hausse.
La stratégie vaccinale mise en place doit nous permettre de remplir trois objectifs de santé publique :

  1. Faire baisser la mortalité et les formes graves de la maladie
  2. Protéger les soignants et le système de soins
  3. Garantir la sécurité des vaccins et de la vaccination

Elle repose sur trois principes :

Une priorisation des publics

Cette liste suit les recommandations vaccinales émises par la Haute autorité de santé dans ses avis du 27 novembre 2020 et du 2 février 2021 .

L’âge de la personne est le facteur de risque de développer une forme grave de Covid-19 le plus important, la Haute autorité de santé a donc recommandé de prioriser les populations cibles vaccinales en fonction de différentes classes d’âge et selon les facteurs d’exposition au virus (ex : vie en collectivité, professionnels du secteur de la santé…).
Par ailleurs, à tranche d’âge égale, les personnes souffrant de comorbidités associées à un risque de développer une forme grave de Covid-19 doivent être vaccinées en premier.

Pour rappel, les vaccins disponibles à cette date n’ont pas d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les personnes de moins de 18 ans (Moderna, AstraZeneca et Janssen) ou pour les personnes de moins de 16 ans (Pfizer-BioNtech).

Les personnes concernées par la vaccination sont les suivantes :

 L’ensemble des personnes de 12 ans et plus.

 La vaccination est recommandée pour les femmes enceintes à partir du 2e trimestre de grossesse.

 La vaccination n’est pas recommandée pour les adolescents ayant développé un syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS) à la suite d’une infection à la Covid-19 de se faire vacciner (avis du 11 juin 2021 du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale ).

 Les professionnels du secteur de la santé.

 Les professionnels, de tout âge, considérés comme plus exposés.

  

Où se faire vacciner ?

--> Liste des centres de vaccination ouverts dans les Pyrénées-Orientales avec prise de rendez vous via Doctolib :

Centre de vaccination Adresse
Centre du Parc des expositions Avenue du Palais des expositions - 66 000 Perpignan
Centre hospitalier de Perpignan/ Covax Ambu 20 avenue du Languedoc
Covax Ambu - bâtiment ancien service rhumatologie
GCS Pole sanitaire cerdan à Err bat "la Ribereta"
11 cami de la Ribereta
MSP Capcir Haut Conglent - Les Angles Route de la forêt
CH de Prades Route de Catllar
MSP Saint Paul de Fenouillet Foyer rural - place Léo Lagrange
Centre de vaccination Argelès-sur-Mer Espace Jean Carrère - 24 avenue Molière
Centre de vaccination Saint-Cyprien Grand stade Les Capellans - Rue Verdi
CH Thuir Avenue du Roussillon
Centre Foch - Perpignan Rue du docteur Zamenhof
Centre de vaccination Céret Boulevard Lafayette
Centre de vaccination de Canet-en-Roussillon Espace « Les Voiles Rouges », 196 avenue de Perpignan

Les personnes concernées qui souhaitent se faire vacciner doivent prendre rendez-vous en ligne via la plateforme « Doctolib vaccination » sur https://www.doctolib.fr/vaccination-covid-19.

En cas de difficultés d’accès à internet, ces démarches peuvent être effectuées par téléphone. En Occitanie, il suffit d’appeler le 0800 54 19 19 puis de taper le numéro de son département.

--> Liste des centres de vaccination ouverts dans les Pyrénées-Orientales avec prise de rendez par téléphone :

Centre de vaccination Adresse Horaires Téléphone           
MSP Font Romeu 28 boulevard du cambre d'aze Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14 h à 18h sur RDV 04 68 30 11 27
MSP Bolquère Route de la forêt Du lundi au cvendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h30 à 18 h30 sur RDV 04 68 30 02 15

--> Les vaccinations peuvent également s'effectuer, sur rendez-vous, chez un médecin traitant, en pharmacie, en cabinet infirmier ou à domicile (www.sante.fr

--> Possibilité de se faire vacciner sans rendez vous : plus d'infos

Créneaux réservés aux jeunes avant la rentrée scolaire dès le 23/8

Centre Créneaux dédiés aux 12-17 ans A compter de
Grand Centre de Perpignan – Parc des Expos De 9 à 12h 7j/7 avec ou sans rdv dès le 23/8
Collioure De 9 à 18h sans rdv – le mercredi dès le 1/9
Centre hospitalier Prades Entre 9h et 10h tous les jours dès le 23/9
GCS Err 1/2j le mardi am sans rdv Dès le 24/9
Céret de 16h à 19h sans RDV Dès le 23/8
Saint Paul de Fenouillet Sur rdv Dès le 23/8
Argeles / St Cyprien Ouverture le mercredi AM sur rdv Dès le 9/9
COVAX – Centre Hospitalier Perpignan 100 créneaux tous les jours sur rdv Dès le 23/08
Ch Thuir Lundi, mardi et jeudi de 14h à 16h sans rdv Dès le 6/9
MSP des Angles Du lundi au vendredi de 17h à 18h sur rdv Dès le 23/08
MSP Font Romeu

Sur rdv :

  • Bolquère au 04 68 30 02 15
  • Font Romeu au 04 68 30 11 27
Dès le 23/08

  

Où se faire tester ?

--> Marche à suivre pour se faire dépister

1. Je ne présente pas de symptômes et je souhaite me faire dépister :
 

  • je peux bénéficier d’un dépistage sans prescription médicale, sans même présenter de symptômes. Il est intégralement pris en charge par l'assurance maladie. Je ne serai cependant pas prioritaire.
  • j'identifie le centre de dépistage le plus proche de chez moi sur le site sante.fr ou sur le site de mon Agence régionale de santé, et je le contacte pour prendre rendez-vous.
  • je respecte strictement les mesures barrières et porte un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée et dans tous les lieux où cela est obligatoire.

2. Je présente des symptômes comme des difficultés respiratoires, de la toux, de la fièvre, des courbatures, de la fatigue inhabituelle, une perte de goût ou d’odorat, des maux de gorge ou de tête :
 

  • l’accès au test et à son résultat me sera facilité par un circuit de dépistage dédié ;
  • je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ;
  • je contacte au plus vite un médecin, afin d’organiser une téléconsultation ou une visite à domicile si possible, ou une consultation en cabinet sur plage aménagée. En cas de difficulté à entrer en contact avec un médecin, je peux contacter des médecins de garde. Pour cela, je peux composer le 0 800 130 000, me renseigner en ligne, ou m’adresser à ma pharmacie ou mon laboratoire d’analyses médicales pour connaître la liste des médecins de garde. En cas d’urgence ou de signes de gravité (difficultés respiratoires, essoufflements, malaises, etc.), je peux composer le numéro 15 ;
  • j'identifie le centre de dépistage le plus proche de chez moi sur le site sante.fr ou sur le site de mon Agence régionale de santé, et je le contacte pour prendre rendez-vous ;
  • je me rends au centre de dépistage avec ma carte d'identité, ma Carte Vitale (et mon ordonnance, le cas échéant) pour faire le prélèvement ;
  • je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test ;

3. J'ai été identifié comme "personne contact" par un médecin généraliste ou par l'assurance maladie :
 

  • je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ;
  • je contacte un centre de dépistage (liste disponible sur le site sante.fr) pour prendre rendez-vous. Le test doit avoir lieu immédiatement si je vis dans le même foyer que la personne contaminée ou en observant un délai de 7 jours après mon dernier contact avec cette personne, si je ne vis pas avec elle ;
  • je me rends au centre de dépistage avec ma carte d'identité et ma Carte Vitale pour faire le prélèvement ;
  • je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test ;

--> Retrouvez les lieux de dépistage COVID-19 dans les Pyrénées-Orientales (66)

https://www.sante.fr/cf/centres-depistage-covid/departement-66.html

--> La stratégie de déploiement des auto-tests a débuté le 12 avril avec les pharmacies, puis elle s'est poursuivie en outre-mer (19 avril) et auprès des publics précaires, et enfin des établissements scolaires ou d'enseignement supérieur (26 avril).