5. Conduites à risque

Prévention des forêts contre les incendies - Conduites à risque

 
 
Neuf feux de forêt sur dix sont d’origine humaine et un sur deux est lié à une imprudence. Pour se protéger des incendies et préserver la végétation, adoptons les bons comportements !

1 feu sur 2 est la conséquence d’une imprudence…

Après plusieurs semaines passées chez soi, l’envie est forte pour bon nombre d’entre nous de profiter du grand air avec ses proches.

Il est cependant essentiel de faire preuve de vigilance et d’adopter de bons comportements afin d’éviter les départs de feux. 80 % d’entre eux se déclenchent à moins de 50 mètres des habitations. Le risque concerne aussi bien les forêts que les autres zones de nature comme les friches, les abords des champs, les landes, les bords de route, etc.

L’ensemble de la végétation peut être impacté. La sécheresse de l’année dernière, combinée à des conditions météorologiques particulières de ces derniers mois (vent, peu de précipitations et températures en hausse) implique que les sols et la végétation sont très secs. Les espaces naturels pourraient s’enflammer rapidement.

Pour limiter le risque, il convient de respecter de bons comportements.

Près des espaces naturels desséchés, il convient de ne pas faire usage de matériel provoquant des étincelles (débroussailleuse, disqueuse, meuleuse, poste à souder…), ne pas jeter de mégot par terre, ne pas faire de barbecue, ne pas stocker de combustibles près des maisons (bois de cheminée, peintures ou solvants, citernes de gaz ou de fuel). Restez vigilants ! Ces comportements concernent aussi bien les riverains que les touristes.

Un mégot de cigarette jeté, un barbecue, des combustibles stockés trop près des habitations, des outils sources d’étincelles manipulés près d’espaces naturels : ces gestes en apparence anodins peuvent provoquer des départs de feux de végétation, en forêt ou près de zones naturelles comme les champs ou les friches. Par ailleurs, avec l’arrivée des beaux jours, nous aurons envie de profiter de la nature : il convient d’être d’autant plus prudents et d’adopter des comportements responsables. Aujourd’hui, 80 % des incendies sont déclenchés à moins de 50 mètres des habitations.

Lors d’un départ de feu, les services des pompiers (18) et des urgences (112 ou 114, destiné aux sourds et aux malentendants) doivent être alertés dans les plus brefs délais. Le lieu précis de l’incendie doit être indiqué pour une intervention rapide et efficace des secours.

Le département des Pyrénées-Orientales connaît un déficit en précipitations depuis plusieurs mois. Les prévisions de Météo France pour les jours à venir font état de températures au-dessus des normales climatiques et des précipitations toujours en-dessous des moyennes saisonnières. Or, les conditions météorologiques (sécheresse, température et vent) ont une forte influence sur la sensibilité de la végétation au feu et sur la vitesse de propagation.

En cas de canicule ou de sécheresse, redoublons d’attention !